Quand il a voulu donner une nouvelle jeunesse à Pottoka, son adresse bistronome parisienne, Sébastien Gravé a tout de suite pensé au bleu.

La couleur de l’Aviron Bayonnais, le club de rugby dont il est supporter inconditionnel : « C’est aussi le bleu de mon restaurant de Bayonne, ouvert l’an dernier, ajoute cet ancien second de Christian Constant, au Violon d’Ingres. J’avais envie de rendre plus visible le lien entre les deux restaurants. » Chose faite depuis la réouverture fin août, à Paris. Le chêne clair est repris en parements de bar et plateaux de tables, les chaises et assises hautes sont les mêmes qu’à Bayonne, autour d’un comptoir réalisé par Thierry Nectoux. « La cuisine n’a pas été oubliée, réagencée autour d’un fourneau Charvet sur mesure. » Avec, une fois le passe franchi, des références dans l’assiette à son pays basque natal : truite de Banka, fromages et laitages issus de Bastidarra, charcuteries d’Éric Ospital… Et autant de produits servis par sa cuisine contemporaine.

Publié le par Y. N.